Mali, Bamako - Blues Touareg

Repéré lors du SOKO festival, le groupe « Aratane N’Akalle » (qui signifie « Les enfants du pays » en langue tamasheq) est né de la rencontre de jeunes musiciens maliens qui se sont retrouvés dans des camps de réfugiés au Burkina Faso et en Mauritanie au début de l’année 2012, début de la crise politique au Mali.

 

Ils se sont retrouvés désœuvrés, avec la musique comme seul refuge et occupation. Ils ont donc décidé de monter ensemble un groupe de musique de blues tamasheq pour montrer ce patrimoine culturel et exprimer leur vécu et leur situation de vie. En puisant dans le courant musical « Assouf » (courant musical qui signifie la nostalgie en tamacheq), ils trouvent une source d’apaisement et de réconciliation avec eux-mêmes et avec le monde qu’ils partageront avec force sur les scènes du FIMU !

Informations annexes au site